Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 10:53

Les clés du scrutin dans chaque région

ELECTIONS Tour d’horizon du second tour des élections régionales, dans chaque région...

Le second tour des élections régionales, c’est dimanche. 20 Minutes vous détaille, région par région métropolitaine, les clés du scrutin, entre duels serrés, triangulaires à risques, et une quadrangulaire en Corse…

>> Retrouvez tous les résultats des élections régionales

Alsace-Champagne-Ardenne Lorraine : Une triangulaire a priori favorable au FN

La région représente l’une des meilleures chances de l’emporter pour le Front national. Florian Philippot, le bras droit de Marine Le Pen au FN, est arrivé en tête au premier tour avec 36,06 % des voix. La droite (LR-UDI-Modem) menée par Philippe Richert a obtenu 25,83 %. Le socialiste Jean-Pierre Masseret, arrivé 3e avec 16,11 % des voix, a maintenu sa liste au second tour malgré les pressions de la direction nationale du PS. Les derniers sondages donnent le candidat de la droite vainqueur sur le fil.

Aquitaine Limousin Poitou-Charentes : La gauche pourrait garder la région

Le socialiste Alain Rousset est arrivé en tête au premier tour avec 30,4 % des voix, devant la droite (27,2 %) et le FN (23,3 %). Le président PS sortant de l’Aquitaine est a priori en situation confortable : il a fusionné sa liste avec celle des écologistes d’EELV (5,6 %) et espère un report des voix du Front de gauche.

Auvergne Rhône-Alpes : Victoire sur le fil entre la droite et la gauche

Le second tour s’annonce très serré en Auvergne-Rhône-Alpes. Le candidat Laurent Wauquiez (LR-UDI-MoDem) a viré en tête au premier tour avec 31,73 % des voix. Mais il dispose d’une plus faible réserve de voix que son concurrent socialiste Jean-Jack Queyranne. Si ce dernier est arrivé troisième au premier tour (23,93 %), il a depuis lors rallié les listes PCF (5,39 %) et EELV-Parti de gauche (6,9 %). Quant au candidat FN Philippe Boudot, il est arrivé deuxième au premier tour, avec 25,52 % des suffrages. Les derniers sondages de l’entre-deux-tours placent les candidats de droite et de gauche à égalité ou donnent une légère avance pour Laurent Wauquiez.

Bourgogne Franche-Comté : Triangulaire serrée où le FN peut l’emporter

Le second tour des régionales s’annonce très serré. La candidate FN Sophie Montel est arrivée en tête au premier tour (31,48 %), devant domine François Sauvadet (UDI-LR, 24 %) et la socialiste Marie-Guite Dufay (22,99 %). La gauche espère cependant l’emporter grâce au soutien du Front de Gauche (4,62 %) et d’Europe Écologie-Les Verts (3,91 %). Quant à la droite, elle espère un report des voix des centristes du MoDem (3,26 %).

Bretagne : La gauche favorite du scrutin

Pour le second tour, le candidat socialise Jean-Yves Le Drian est favori. Le ministre de la Défense a rassemblé au premier tour 34,92 % des suffrages, loin devant le candidat LR Marc Le Fur (23,46 %) et le frontiste Gilles Pennelle (18,17 %). L’ancien président PS de la région de 2004 à 2010 a cependant refusé la fusion de sa liste avec les écologistes d’EELV (6,7 % au premier tour), créant une polémique.

Centre-Val de Loire : Un scrutin incertain

Au premier tour, la liste FN de Philippe Loiseau est arrivée en tête avec 30,49 % des voix. La droite, menée par Philippe Vigier (UDI-LR), est arrivée deuxième (26,25 %), mais ne dispose pas de grandes réserves de voix pour le second tour. Le candidat PS-Radicaux de gauche François Bonneau (24,31 %) espère un bon report des voix des listes d’EELV-Nouvelle Donne (6,6 %) et du Front de gauche (4,59 %) sur sa liste.

Corse : Une quadrangulaire très incertaine

Au second tour des régionales, une quadrangulaire voit s’affronter le candidat FN Christophe Canioni (10,58 %), le nationaliste Gilles Simeoni (17,62 %), le président sortant du Conseil exécutif, Paul Giacobbi (DVG, 18,42 %), et le candidat de la droite, José Rossi (13,17 %). Malgré sa fusion avec le Front de gauche de Dominique Bucchini (5,56 %), la liste de Paul Giacobbi pourrait ne pas récupérer les quelque 31 % de voix de l’ensemble de la gauche au premier tour. Elle devra affronter la fusion de deux listes nationalistes, la fusion de deux listes de droite et le candidat FN.

Île-de-France : Duel serré entre la droite et la gauche

La candidate de la droite Valérie Pécresse est arrivée en tête du premier tour avec 30,51 %, devant Claude Bartolone (PS, 25,19 %) et Wallerand de Saint-Just (FN, 18,41 %). Au second tour, le scrutin s’annonce serré. La gauche a fusionné sa liste avec le Front de Gauche (6,63 %) et EELV d’Emmanuelle Cosse (8,03 %). Quant à la droite, elle espère récupérer une partie des voix de la liste Debout la France (DLF) de Nicolas Dupont-Aignan, qui a engrangé 6,57 % des voix.

Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées : La gauche espère conserver la région

Au second tour, la socialiste Carole Delga pourrait l’emporter, même si elle est arrivée deuxième au premier tour (24,41 %) face au vice-président du FN Louis Aliot (31,83 %). Arithmétiquement, Carole Delga peut compter sur les reports de voix de Gérard Onesta, chef de file de la liste EELV-Front de gauche (10,26 %) qui a accepté de fusionner avec le PS. Le politologue Dominique Reynié, candidat de la droite qui s’est maintenu malgré sa troisième place (18,84 %), semble trop loin pour espérer gagner la région.

Nord-Pas-de-Calais Picardie : Duel entre le FN face à la droite

Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie représente l’un des points chauds de ces élections régionales. Le duel oppose la présidente du FN Marine Le Pen à Xavier Bertrand (LR-UDI-MoDem). En effet, le socialiste Pierre de Saintignon, qui a obtenu 18,12 % des voix au premier tour, s’est retiré au nom du « front républicain ». Au premier tour, Xavier Bertrand accuse 15 points de retard sur sa concurrente, ayant obtenu 24,96 % des voix, contre 40,64 % à la candidate FN. Les derniers sondages de l’entre-deux-tours le donnent cependant vainqueur.

Normandie : Une des triangulaires les plus serrées de France

En Normandie, le scrutin est l’un des plus serrés de France. La liste de la droite et du centre d’Hervé Morin est en tête (27,91 %), devant celle du FN menée par Nicolas Bay (27,79 %) puis le PS (23,52 %). Cependant, le candidat de la gauche Nicolas Meyer-Rossignol dispose d’une réserve de voix du Front de gauche et écologistes (12 % cumulés) qui pourraient le faire gagner.

Pays de la Loire : Une triangulaire a priori favorable à la droite

Au premier tour, la liste de la droite et du centre menée par Bruno Retailleau (Les Républicains, 33,49 %) est bien devant celle du PS-Radicaux de gauche-plusieurs formations écologistes (25,75 %). La liste FN a obtenu 21,35 % des suffrages exprimés. Mais les candidats du PS et EELV (7,82 %) ont fusionné leurs listes pour « faire front commun » tant face au FN qu’à la droite. Et ils espèrent rallier une partie des 3,33 % de voix de la liste communiste du premier tour.

Provence-Alpes-Côte d’Azur : Duel serré entre le FN et la droite

Le Front national, qui a obtenu 40,55 % des voix au premier tour des régionales, semble aux portes du conseil régional de PACA. La liste de Marion Maréchal-Le Pen arrive loin devant celle du parti Les Républicains (26,48 %) menée par Christian Estrosi. Les socialistes ont obtenu 16,59 % au premier tour et se sont retirés pour le second, conformément aux directives nationales du PS. Les derniers sondages de l’entre-deux-tours donnent cependant la droite gagnante de ces élections.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zuwala Richard
  • Le blog de Zuwala Richard
  • : Prévention et santé.Insertion de personnes en détresse sociale. Intervenant sur les problèmes d'addictologie.(alcool, drogue) Photographe amateur. Membre du bureau départemental et national fédération UDI de la Somme Vice Président de la Croix Rouge locale de Ham (80)
  • Contact

Recherche

Liens