Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 13:01

Les #5 infos de la présidentielle aujourd'hui

 
Valls charge déjà Hamon, Hollande silencieux dans le désert chilien, Fillon à Berlin...
Valls charge déjà Hamon, Hollande silencieux dans le désert chilien, Fillon à Berlin...

Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu'au 7 mai 2017, date du second tour de l'élection présidentielle, franceinfo résume ce qu'il ne faut pas rater de l'actualité de la campagne. Voici l'essentiel à retenir de ce lundi 23 janvier.

#1 Valls charge (déjà) Hamon en vue du second tour

Avec 36,35% des voix, Benoît Hamon est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche, dimanche soir. Au second tour, dans une semaine, il aura face à lui Manuel Valls (31,11%). Comme en 2011, Arnaud Montebourg est troisième (17,52%), devant Vincent Peillon (6,85%), François de Rugy (3,88%), Sylvia Pinel (1,97%) et Jean-Luc Bennahmias (1,01%). En attendant, franceinfo a compilé les positions des deux finalistes sur 12 propositions phares, comme le 49.3, la PMA, le diesel...

Dès ce matin, sur RTL, Manuel Valls a redit tout le mal qu'il pense de la proposition de revenu universel de Benoît Hamon. "Si c'est pour proposer le même revenu à tout le monde, du chercheur à celui qui en a le plus besoin, qui est en difficulté et au chômage, (...) c'est non", a déclaré l’ancien Premier ministre, qui estime qu'une candidature de Benoît Hamon à la présidentielle conduirait à "la défaite assurée".

L’intéressé lui a répondu sur France Inter. “Tout ça, c'est de la vieille politique". "Ce genre d'arguments (...), je le lui laisse. Je ne procède pas par oukases, je suis ravi de débattre avec lui. J'espère qu'il aura un deuxième argument", a lancé le député des Yvelines.

#2 Le compte n'est toujours pas bon

Les heures passent et on ne connaît toujours pas les chiffres exacts de la participation au premier tour de la primaire. Christophe Borgel, le président du Comité national d'organisation de la primaire, explique à franceinfo qu'elle dépasse les 1,6 million de votants après le dépouillement de plus de 93% des bureaux ce lundi matin. Le décompte des voix de chaque candidat n'avait pas été mis à jour entre 0h45 et 10 heures sur le site officiel de la primaire.

Ce flou est largement critiqué, notamment à gauche. "Ça m’interroge", a déclaré Jean-Pierre Mignard lundi matin sur France Inter. "Le président de la Haute Autorité, c’est une sorte de président de Conseil constitutionnel d’un parti. On n’a pas à projeter. On a à valider", a réagi celui qui présidait la Haute Autorité de la primaire socialiste de 2011, aujourd’hui soutien d’Emmanuel Macron.

#3 Montebourg avec Hamon, Pinel avec Valls

C'est déjà l'heure des grandes manœuvres pour les candidats éliminés. Arnaud Montebourg, le troisième homme de la primaire, appelle à voter Benoît Hamon. Sylvia Pinel, elle, rallie Manuel Valls. Pas de consigne de vote pour l'instant pour Vincent Peillon. François de Rugy, lui, veut d'abord rencontrer les deux finalistes avant de prendre une décision. Quant à Jean-Luc Bennahmias, arrivé dernier (1,01%), il "reste partagé" , indique-t-il dans un entretien à Libération : "Valls est le plus présidentiable, mais c'est Hamon qui va gagner."

Autre soutien pour Benoît Hamon, celui de Yanis Varoufakis, l'ancien ministre grec des Finances, figure de la gauche radicale européenne. "C’est avec grand plaisir que j’ai appris que Benoît venait de remporter le premier tour de la primaire socialiste. Félicitations, Benoît !", a-t-il écrit sur son blog.

#4 Hollande silencieux dans le désert chilien

François Hollande est décidément très loin de la primaire de la gauche. Au moment de l’annonce des résultats, le chef de l'Etat se trouvait au beau milieu d'un paysage lunaire, dans le désert d’Atacama, au Chili. Certains y ont d'ailleurs vu un symbole. François Kalfon, le directeur de campagne d'Arnaud Montebourg, l'a accusé d'"abandon de poste" ce matin sur BFMTV. "Au sens propre, pas au sens figuré, il est passé du théâtre au désert". Fançois Hollande, qui dit se tenir informé de cette primaire, ne fera pas de commentaire dans l'immédiat.

#5 Fillon et Merkel déjeunent à Berlin

Pendant ce temps-là, François Fillon effectue aujourd'hui son tout premier déplacement à l'étranger dans le cadre de la campagne présidentielle. Le candidat de la droite passe la journée à Berlin (Allemagne). Il rencontre Angela Merkel, avec qui il aura "un déjeuner de travail" ce midi. Il doit aussi s'entretenir avec le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, et la ministre de la Défense, Ursula Von der Leyen. Puis il prononcera à 17 heures un discours devant la Fondation Konrad Adenauer pour détailler sa vision de l’Europe.

Suivez-nous

Partager cet article

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zuwala Richard
  • Le blog de Zuwala Richard
  • : Prévention et santé.Insertion de personnes en détresse sociale. Intervenant sur les problèmes d'addictologie.(alcool, drogue) Photographe amateur. Membre du bureau départemental et national fédération UDI de la Somme Vice Président de la Croix Rouge locale de Ham (80)
  • Contact

Recherche

Liens