Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 19:38

Mais qui est Catherine Griset, assistante parlementaire FN mise en examen ?

Mais qui est Catherine Griset, assistante parlementaire FN mise en examen ?

Marine Le Pen et son assistante Catherine Griset, le 4 février 2017 à Lyon.

PORTRAIT - Pour recel d'abus de confiance, Catherine Griset, cheffe de cabinet de Marine Le Pen, a été mise en examen mercredi 22 février dans l'affaire des emplois fictifs du FN au Parlement européen.

"Tout le monde sait qu'elle est mon assistante personnelle. Je l'ai embauchée quand elle avait 25 ans!" expliquait début février Marine Le Pen. Catherine Griset, chef de cabinet, mise en examen mercredi 22 février dans l'enquête française sur les assistants parlementaires européens de Marine Le Pen, est une personne de confiance de la présidente du FN, gravitant depuis très longtemps dans l'orbite du Front national.

Dans "La Politique malgré elle, la jeunesse cachée de Marine Le Pen" aux éditions La Tengo, 2017, les journalistes David Doucet et Mathieu Dejean qualifient Catherine Griset d'"inséparable copine" de la présidente du FN.

Le bureau de cette brune aux cheveux longs est situé juste à côté de celui de Marine Le Pen au siège du FN à Nanterre dans les Hauts-de-Seine, le "Carré". 

Catherine Griset, volontiers mise en avant lors des "Assises présidentielles" de Marine Le Pen, son lancement de campagne à Lyon début février, a même été sa belle-sœur, quand elle était mariée au frère d'Eric Iorio, ex-mari de Marine Le Pen. Sous le nom Iorio elle a d'ailleurs été candidate aux législatives dans les Hauts-de-Seine en 2007. 

Quel était son "travail réel" de 2010 à 2016 ?

D'après Mme Le Pen, Mme Griset, salariée au Parlement européen comme assistante parlementaire accréditée a "tout démontré" quant à son "travail réel" de 2010 à 2016 dans les locaux du l'institution européenne.

Le Parlement a estimé qu'elle exerçait une "activité reconnue" au siège du FN à Nanterre, sous l'autorité directe de la présidente Marine Le Pen. Cette dernière n'ayant fourni aucune preuve d'une activité quelconque de cette assistante, le Parlement lui a demandé de rembourser dès le 1er février les 298.400 euros de salaire de cette dernière sur un peu plus de cinq ans. 

Pourtant, aux enquêteurs de l'Office européen de lutte anti-fraude de Bruxelles l'assistante de Marine Le Pen, qui est aussi son amie, a déclaré : "Je rentrais par le parking, dans la même voiture que madame Le Pen". L'Obs qui s'est procuré son interrogatoire, précisait bien début février que l'accès par le portique des députés est rigoureusement interdit pour les assistants parlementaires.

L'hebdomadaire soulèvait également le fait que Catherine Griset, qui était dans l'obligation de "travailler et vivre à Bruxelles", n'avait jamais signé un bail, ni réglé une facture d'eau ou d'électricité à son nom en Belgique. "J'ai été logée par des amis qui avaient une grande maison".

Elle a été mise en examen mercredi du chef de recel d'abus de confiance dans l'enquête ouverte en décembre par la justice française et confiée aux juges d'instruction du pôle financier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zuwala Richard
  • Le blog de Zuwala Richard
  • : Prévention et santé.Insertion de personnes en détresse sociale. Intervenant sur les problèmes d'addictologie.(alcool, drogue) Photographe amateur. Membre du bureau départemental et national fédération UDI de la Somme Vice Président de la Croix Rouge locale de Ham (80)
  • Contact

Recherche

Liens