Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 06:45

Présidentielle: Grand courant d'air dans la campagne de Fillon après une série de défections

PRESIDENTIELLE Beaucoup de soutiens de l'ancien Premier ministre n'ont pas compris le maintien de sa candidature malgré la perspective d'une prochaine mise en examen...

François Fillon pendant sa conférence de presse du 1er mars 2017.
François Fillon pendant sa conférence de presse du 1er mars 2017. - NICOLAS MESSYASZ/SIPA

La tempête de ces dernières semaines autour de la campagne de François Fillon s'est muée mercredi en grand courant d'air. En dénonçant un « assassinat politique » et en rappelant la légitimité qui lui a été conférée par la primaire à droite, l’ancien Premier ministre a assuré qu’il « irait jusqu’au bout », maintenant sa candidature à la présidentielle malgré la perspective d’une prochaine mise en examen. Mais autour du « champion » de la droite, les défections se sont multipliées dans la foulée de sa déclaration. Tour d’horizon.

>> Revivre la déclaration de François Fillon en direct

Ils ne pardonnent pas à Fillon son maintien malgré sa mise en examen

L’un des premiers à avoir rejoint l’équipage du candidat après la primaire de novembre dernier, son ancien concurrent Bruno Le Maire a aussi été parmi les plus rapides à quitter le navire Fillon mercredi, invoquant le (non) « respect de la parole donnée » par le candidat, qui avait promis de se retirer s’il était mis en examen. « Elle est indispensable à la crédibilité de la politique », a jugé le représentant pour les affaires européennes et internationales pour expliquer sa démission.

>> A lire aussi : Le candidat LR pourrait-il ne pas être «un justiciable comme les autres»?

Il a été suivi par les députés Alain Chrétien, Frank Riester, Jean-Luc Warsmann mais aussi Catherine Vautrin, vice-présidente LR de l’Assemblée. « L’idée que je me fais de la politique m’oblige à me mettre en retrait de la campagne », a déclaré sur Twitter le député-maire de Reims Arnaud Robinet.

La sénatrice Fabienne Keller, ancienne porte-parole d’Alain Juppé, a elle aussi pris ses distances avec le candidat, invoquant la nécessité d’« aller au-delà de la personne de François Fillon ». « Il n’est pas possible de continuer à faire campagne contre la justice », a-t-elle jugé dans un communiqué.

Les centristes de l’UDI, qui avaient initialement soutenu Alain Juppé avant de rallier François Fillon, ont quant à eux annoncé qu’ils « suspendaient » leur participation à la campagne.

« En ce moment je pense au Général de Gaulle… »

L’hypothèse d’une candidature alternative pour remplacer François Fillon au pied levé devient de plus en plus incertaine, à deux semaines de la date limite de dépôt des parrainages. Mais l’urgence pousse certains à chercher « une sortie de crise par le haut », le député LR Pierre Lellouche envisageant de demander au Conseil constitutionnel un report de l’élection.

Alain Houpert appelle, lui, sa « famille politique à se ressaisir » car « il n’est jamais trop tard pour sortir d’une crise ». « Notre candidat, lâché par l’UDI et des parlementaires Républicains de plus en plus nombreux, n’est plus en mesure de représenter la voix de la droite et du centre », estime sans détour le sénateur de la Côte-d’Or.

Un rien perfide, le député sarkozyste Sébastien Huyghe rappelle la petite phrase lâchée par François Fillon à l’encontre de Nicolas Nicolas Sarkozy durant la primaire : « Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? ». « En ce moment je pense au Général de Gaulle… », a-t-il glissé sur Twitter.

Face au grand courant d’air provoqué par toutes ces portes qui claquent, les soutiens restés fidèles à François Fillon tentent de rester stoïques. Le député de l’Ain Damien Abad dit « comprendre » la démarche de Bruno Le Maire mais fustige « les girouettes qui, aux premières bourrasques, quittent le navire ». Pour tenter une dernière fois de hisser les voiles, le député Jérôme Chartier, conseiller spécial de François Fillon, a annoncé un rassemblement de soutien dimanche à Paris, place du Trocadéro.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Zuwala Richard
  • Le blog de Zuwala Richard
  • : Prévention et santé.Insertion de personnes en détresse sociale. Intervenant sur les problèmes d'addictologie.(alcool, drogue) Photographe amateur. Membre du bureau départemental et national fédération UDI de la Somme Vice Président de la Croix Rouge locale de Ham (80)
  • Contact

Recherche

Liens