Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 22:50

Êtes-vous inquiet par les records de chaleur du moment ?

753 votants

voir la photo ©Photo:AFP

Le Père Noël va-t-il, cette année, troquer son bonnet contre une casquette ? Ce mois de décembre s'annonce comme un des plus chauds jamais enregistrés depuis l'existence des relevés météorologiques. Les quinze premiers jours de ce mois ont connu une température moyenne supérieure de 2,4°C à la normale. Un temps digne d'un mois d'avril ou d'octobre, mais le phénomène est exceptionnel d'un point de vue météorologique.

La raison de ce redoux : le réchauffement climatique. Plusieurs facteurs s'additionnent : le contexte global, d'abord. 2015 sera l'année la plus chaude jamais enregistrée au niveau mondial avec des températures records dans le monde, depuis 1880 ! C'est en tout cas ce qu'a annoncé l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). En France, les températures moyennes en novembre ont été les troisièmes plus hautes enregistrées, avec 2,7°C de plus que les moyennes enregistrées entre 1981 et 2010. Entre janvier et novembre, la température à la surface des eaux et des océans a dépassé de 0,87°C la moyenne du 20e siècle.

Autre explication : la présence d'un anticyclone qui provoque la remontée d'un air d'origine subtropicale. Mais selon les prévisionnistes, cette situation va durer. Pas de Noël blanc à prévoir donc. Les skieurs devront donc compter sur la neige artificielle pour sauver les stations alpines...

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 22:44

mystérieuse multiplication des cas d'hypnose en pleine rue

Des lycéens pratiqueraient l'hypnose sur leurs camarades. La gendarmerie a lancé une alerte sur Facebook.

C'est le cas de trop qui a obligé la gendarmerie de la Somme à publier un message de prévention sur sa page Facebook, le 9 décembre, intitulé "alerte hypnose". Vendredi 4 décembre, une jeune fille chute subitement sur la voie publique à Corbie (Somme), profondément endormie. Les pompiers interviennent, mais ne parviennent pas à la réveiller. Ses camarades qui l'accompagnent expliquent aux secouristes qu'elle est victime d'un jeu actuellement en vogue dans leur lycée : l'hypnose. Plus réceptive que les autres, la jeune fille s'endort systématiquement dès qu'elle entend le mot "dormir" "s'endormir" ou un claquement de doigt.

"C’est redoutable, les pompiers ont pu s’en rendre compte. Alors qu’elle retrouvait ses esprits, un pompier a claqué des doigts pour la tenir éveillée, ce qui a provoqué son endormissement immédiat", raconte un gendarme interrogé par le Courrier Picard, samedi 12 décembre. Transportée au centre hospitalier d’Amiens sud, la jeune fille s’est finalement réveillée et a été gardée en observation jusqu’au samedi 5 décembre. Les examens pratiqués n’ont rien révélé d’anormal."

Un lycéen du lycée Lamarck d’Albert soupçonné

Depuis la rentrée de septembre, les cas signalés se multiplient, rapporte le Courrier Picard, et notamment au sein du lycée Lamarck d’Albert (Somme). Un élève de 1ère y pratiquerait l'hypnose et aurait partagé son savoir avec deux de ses camarades. "C’est impressionnant, je ne sais pas comment il fait, mais il est capable de faire tomber les gens comme des mouches", raconte ainsi une jeune élève de 17 ans. "Quand on est une fille, ce n’est vraiment pas rassurant." Un autre, interrogé par le Courrier Picard, est lui aussi inquiet. "Au début c’était marrant, là, ça commence vraiment à devenir lourd, perso, je fais tout pour les éviter."

Interrogé par le quotidien, le proviseur de l'établissement estime que ces cas d'hypnose ne se déroulent pas au sein de son lycée, mais en dehors et qu'il ne peut donc rien y faire. Le rectorat parle quant à lui d'un "cas isolé", précisant que "néanmoins, si des élèves pratiquent l’hypnose dans le lycée, ils seront évidemment sanctionnés".

Ces signalement de personnes sous hypnose ne se limitent pas à Corbie. A Beauvais également, le jeu semble être à la mode. Ainsi, sous le porche d'un habitation voisine du lycée des Jacobins, quatre adolescents jouent eux aussi à ce jeu dangereux, sous les yeux des journalistes du Courrier Picard . Une jeune fille inconsciente est revenue à elle d'un claquement de doigts de son hypnotiseur.

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 22:35

le niveau de vie des retraités va baisser

Jusqu'à présent, les retraités français jouissent d'un bon niveau de vie, selon le Conseil d'orientation des retraites. Mais il pourrait diminuer d'ici à 2025.

Vu de l'étranger, la France, c'est le bon vin, le fromage et la baguette, mais c'est aussi le niveau de vie de ses retraités. Vieillir dans l'Hexagone serait plus doux qu'ailleurs, selon le rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites qu'il présentera mercredi 16 décembre à ses membres.

Des pensions indexées sur l'inflation, non plus sur les salaires

En effet, les retraités français, dans leur majorité, jouissent d'une certaine aisance financière. Ils sont le plus souvent propriétaires. Leur patrimoine est aussi plus élevé que celui des actifs : 174 000 euros bruts en 2010, contre 149 000 euros bruts pour les actifs.

Mauvaise nouvelle pour les seniors, ce niveau de vie devrait diminuer. En cause notamment : l'indexation des pensions sur l'évolution des prix et non plus sur les salaires, qui augmentent plus vite que l'inflation. Cette baisse serait attendue pour le milieu des années 2020.

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 21:05

Marine Le Pen: "Je n'admets pas que 7 millions d'électeurs du FN soient ramenés au rang d'assassins"

La présidente du Front national a retiré de son compte Twitter, jeudi, la photo du corps décapité de James Foley, mais pas les autres clichés des exactions de l'Etat islamique. Elle répond aux questions de France 2, à Strasbourg.

"Non, je ne regrette pas la publication de ces photos." Une enquête préliminaire a été ouverte, mercredi, contre Marine Le Pen par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour "diffusion d'images violentes", après la publication sur son compte Twitter de trois photos de victimes du groupe Etat islamique. La présidente du Front national a retiré de son compte Twitter, jeudi 17 décembre, la photo du corps décapité de James Foley, otage américain exécuté par le groupe Etat islamique. Mais elle a conservé les autres. Elle répond aux questions de France 2 au Parlement européen de Strasbourg.

"Je ne savais pas que c'était la photo de James Foley"

John et Diane Foley, les parents de l'otage américain, ont réclamé le retrait de la photo de leur fils du compte Twitter de Marine Le Pen. "Moi, je ne savais pas que c'était la photo de James Foley. Quand j'ai appris que les parents réclamaient que je retire cette photo, je l'ai retirée, évidemment !" dit-elle. "L'objectif était de mettre le nez de certains nombres de journalistes et de responsables politiques sur l'énormité et l'outrance qu'il y a à comparer le Front national et Daech, a expliqué Marine Le Pen devant plusieurs journalistes. Je n'admets pas que 7 millions d'électeurs français du Front national soient ramenés au rang d'assassins."

A la question de savoir si elle enlèvera les autres photos postées et empruntées à la propagande de l'Etat islamiste, Marine Le Pen répond : "J'attends que ces familles m'appellent"

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:59

Paquet neutre, assouplissement de la loi Evin...: Mais que contient finalement la loi santé?

SANTE La loi a été entérinée ce jeudi par un ultime vote de l’Assemblée…

Un tabagiste tient un modèle de paquet neutre le 8 septembre 2015 à Colmar, en Alsace - SEBASTIEN BOZON AFP

La loi santé a enfin vu le jour. Le projet de loi porté par Marisol Touraine, après de multiples passages devant les parlementaires, a été adopté par le Parlement ce jeudi. Largement revue et corrigée par de multiples amendements. Quelques mesures fortes ont toutefois survécu, comme l’instauration du paquet neutre de tabac et le tiers payant généralisé.

Assouplissement de la loi Evin

Alors que le projet initial devait durcir la réglementation sur la publicité et la communication autour des boissons alcoolisées, les députés se sont prononcés en faveur d’un assouplissement de la loi Evin. L’article adopté vise à distinguer la publicité pour les boissons alcooliques et l’information œnologique, les députés des régions viticoles craignant pour l’économie locale et notamment pour l’oenotourisme. La ministre de la Santé avait jugé « plus que regrettable, triste même » cet assouplissement et regrette « le peu d’expressions sur l’enjeu majeur de l’alcoolisme » qui fait « 48.000 morts par an » en France.

VIDEO. L’assouplissement de la loi Evin maintenu en commission à l’Assemblée

Suppression du délit d’incitation à la maigreur excessive

Le délit d’incitation à la maigreur excessive a été supprimé du projet de loi, afin de ne pas pénaliser des personnes déjà fragiles. La mesure visait en particulier les sites internet « pro-ana » (pro-anorexie) qui se voyaient menacés de 10.000 euros d’amende et un an de prison. Or, il apparaît que ces sites sont le plus souvent l’œuvre de personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire et la ministre de la Santé a reconnu qu’une telle mesure aurait pu « repousser vers la clandestinité des jeunes ou moins jeunes » touchés par l’anorexie.

Le paquet de cigarettes neutre pour mai 2016

Le paquet neutre arrivera bien dans les bureaux de tabac en mai 2016 malgré une quarantaine d’amendements réclamant la suppression de l’article a été déposée. Certains amendements visaient à retarder l’entrée en vigueur du paquet neutre, d’autres réclamaient une solution européenne et pas uniquement française pour lutter contre le tabagisme. Les buralistes sont toujours vent debout contre cette mesure.

Le tiers payant généralisé en 2017

La mesure contestée par les médecins libéraux a finalement été adoptée. Les médecins redoutent une charge de travail supplémentaire pour s’assurer qu’il sera bien payé par la Sécurité sociale. Les médecins craignent également un coût supplémentaire que devraient supporter les professionnels de santé. « Sur une consultation à 23 euros, le coût de gestion [couverture des sommes dues aux médecins] du tiers payant peut représenter de 1,5 à 4 euros », expliquait le Dr Claude Bronner, président d’Union généraliste au sein de la Fédération des médecins de France, à 20 Minutes.

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:52

François Hollande vient fraterniser dans le Pas-de-Calais

POLITIQUE Ce jeudi, le président de la République a marié Histoire et actualité lors de l’inauguration du Monument des Fraternisations, à Neuville-Saint-Vaast…

Le président de la République, François Hollande, lors de l'inauguration du Monument des fraternisations à Neuville-Saint-Vaast. - M.Libert / 20 MinutesLa République de la fraternité. Jeudi matin, le président de la République, François Hollande, est venu assister à l’inauguration du monument des Fraternisations, à Neuville-Saint-Vaast, dans le Pas-de-Calais. Tout au long de son discours, le chef de l’Etat a érigé cet épisode de la guerre 1914-1918 comme un exemple à suivre « face aux épreuves » que la France traverse actuellement.

« Notre pays à besoin de concorde »

« Face aux épreuves, notre pays à besoin de concorde », a lancé le président à une assemblée composée en grande partie de personnalités politiques de tous bords. « Je veux également saluer Xavier Bertrand qui vient de prendre la responsabilité de cette grande région », a insisté François Hollande, comme une main tendue à celui qui a empêché le Front national de remporter la région. Balayant les bisbilles entre partis, le chef de l’Etat a martelé que « la France, notre famille, ne doit pas se diviser » et que « nous sommes tous dépositaires de la République ».

Les attentats qui ont frappé la France en janvier et en novembre ont aussi largement été évoqués. « Cette inauguration intervient dans le contexte très particulier de cette année terrible que nous venons de vivre » a poursuivi François Hollande. « Face à ce péril, notre force c’est notre unité ».

Pas de « repli sur soi »

Pour faire taire les détracteurs des frappes françaises en Syrie, le président explique que « nos soldats ne luttent pas pour conquérir, mais pour préserver cette liberté qui tient à cœur à notre pays ». Sans jamais citer Marine le Pen ni le Front national, François Hollande a tenu à répéter que malgré « la peur », la solution n’était pas le « repli sur soi ». « L’humanité et le rassemblement fraternel sont les seules réponses », a-t-il déclaré.

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:48

Hollande et Valls ont-ils un plan machiavélique pour «tuer» la droite?

STRATÉGIE Le souhait d'une recomposition de l'échiquier politique pourrait être une stratégie pour affaiblir Les Républicains...

Manuel Valls et François Hollande - STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFPL’esprit de Noël planerait-il sur la classe politique ? Finie la guerre de tranchées des régionales, voici la paix des braves. Première main tendue, celle de Jean-Pierre Raffarin. L’ancien Premier ministre a proposé cette semaine au gouvernement un « pacte républicain pour le chômage » face à la menace du FN. L’initiative a été saluée par Manuel Valls. Le Premier ministre laisserait d’ailleurs entendre qu’il pourrait faire entrer au gouvernement des personnalités de droite.

>> A lire aussi : Les 3 scénarios d’alliance pour François Hollande

Autre scène de fraternisation, ce jeudi, dans le Nord -Pas-de-Calais. Le chef de l’Etat inaugurait un monument célébrant la « fraternisation » pendant la Première guerre mondiale, en présence de Xavier Bertrand, élu grâce… au retrait des socialistes. Le clivage gauche-droite aurait-il volé en éclats ?

« Le clivage se situe désormais au milieu du parti Les Républicains »

« Il y a un gouvernement de gauche et des présidents de régions de droite. Sur plusieurs sujets, l’apprentissage, la formation professionnelle, par exemple, on peut s’entendre et travailler ensemble », assure Hervé Mariton. « Ce dialogue ne doit pas effacer nos visions politiques différentes. Lorsque je propose de supprimer le Code du travail pour fixer des règles entreprise par entreprise, c’est une vision de droite. Le clivage n’est pas effacé ».

Pourtant, à droite comme à gauche, certains dessinent les esquisses d’un front républicain. « Les soldats allemands et français ont montré lors des trêves de Noëls qu’on pouvait se parler plutôt que se faire la guerre. En Allemagne, le SPD et la CDU gouvernent dans une grande coalition sans pour autant partir en vacances ensemble », assure Philippe Doucet, du pôle des Réformateurs, courant de l’aile droite du PS. « Le clivage a changé. Il se situe désormais au milieu du parti Les Républicains, entre Sarkozy qui court derrière le FN et Juppé et NKM de l’autre côté », poursuit le député du Val-d’Oise.

« Ce clivage n’est maintenu que par Nicolas Sarkozy et Benoît Hamon »

« Le logiciel droite-gauche est dépassé. De nombreux parlementaires ont pris conscience de cette réalité après le choc des régionales », abonde Frédéric Lefebvre, seul député de droite à avoir voté le pacte de responsabilité. « Ce clivage n’est maintenu que par Nicolas Sarkozy à droite et Benoît Hamon à gauche, dans l’espoir de mieux lutter contre le FN ».

Le député LR des Français de l’étranger poursuit : « L’hémicycle a affiché un spectacle désolant après le 13 novembre. Si on veut réformer le pays, il faudra additionner les différences, comme le font nos voisins européens. Je dis bien les additionner, pas les gommer. La France est mûre pour des coalitions thématiques ».

« Hollande essaye de tuer la droite car il rêve d’un second tour face au FN »

Cette recomposition de la sphère politique aurait été décidée, selon certains, par l’Elysée et Matignon pour « mettre le bazar la droite », et affaiblir un peu plus Nicolas Sarkozy. L’exécutif draguerait-il la droite pour mieux lui donner un baiser… de Juda ? « On connaît François Hollande, il n’est pas bon pour conduire les affaires de l’Etat mais particulièrement rusé en matière de tactique politicienne », se méfie Sébastien Huyghe, porte-parole LR.

« On peut se retrouver sur des mesures ponctuelles, lois sur le Renseignement ou sur le gaspillage alimentaire, mais on ne peut dire, sous couvert d’union nationale, que tout se vaut, sinon la seule alternative qui restera aux Français sera le FN », poursuit le député du Nord. Même constat chez le député LR Bernard Debré : « Si on fusionne, on donne un boulevard à Marine Le Pen, c’est absurde. Hollande essaye de tuer la droite car il rêve d’un second tour face à elle. Ne tombons pas dans le piège en réduisant notre espace politique, ce serait dramatique ».

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:33

Après sa défaite, Claude Bartolone démissionne de son mandat de conseiller régional en Ile-de-France

Tête de liste du PS lors des élections, il a adressé sa démission au président sortant de la région, le socialiste Jean-Paul Huchon, et ne siégera donc pas dans la nouvelle assemblée.

Battu dimanche par Valérie Pécresse, Claude Bartolone ne siégera pas au conseil régional d'Ile-de-France. Pas même en tant que conseiller régional, alors qu'il a été élu à ce poste. Jeudi 17 décembre, le président socialiste de l'Assemblée nationale a démissionné de son mandat de conseiller régional d'Ile-de-France, a annoncé le président sortant de la région, Jean-Paul Huchon (PS).

Ce dernier a "reçu ce [jeudi] matin" la lettre de démission de Claude Bartolone, battu dimanche aux régionales par sa rivale. Valérie Pécresse (Les Républicains) prendra pour sa part, dès vendredi, les rênes de la région la plus peuplée de France.

La séance inaugurale de la nouvelle mandature sera par ailleurs présidée par un élu du Front national, dont le parti fait un retour avec 22 élus. Jean-Michel Dubois (FN), 72 ans, est en effet le doyen du conseil régional.

41 élus pour le PS, 79 pour Les Républicains

Le désistement de Claude Bartolone permet à Corinne Bord (PS), 45 ans, vice-présidente sortante et en 8e position sur la liste de Seine-Saint-Denis, de revenir dans l'hémicycle régional.

Par ailleurs, le groupe PS, qui compte 41 élus, a élu mercredi soir son président en la personne du député de l'Essonne Carlos da Silva, qui était tête de liste dans son département, selon des sources concordantes.

Jeudi matin, les élus LR ont, eux, désigné le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère, qui était aussi tête de liste dans son département, comme président du principal groupe de la majorité avec 79 élus.

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:24

Gauche et droite peuvent-elles vraiment travailler ensemble en France ?

Selon un sondage du "Parisien", les Français se montrent très favorable à un gouvernement d'union nationale. Mais serait-ce seulement possible ? Eléments de réponse.

Gauche et droite travaillant main dans la main à l'Assemblée nationale ? Des ministres de gauche dans un gouvernement de droite et vice-versa ? D'après un sondage Odoxa pour Le Parisien publié mardi 15 décembre, les Français n'y verraient pas d'inconvénient. Une large majorité d'entre eux (68%) se prononce même en faveur d'un rapprochement politique entre la gauche, le centre et la droite.

Ce résultat fait écho aux appels du Parti socialiste à voter pour les candidats des Républicains afin de faire barrage au Front national au second tour des régionales. Il renvoie également aux déclarations politiques qui ont suivi les résultats électoraux : invité du 20 heures de France 2, lundi 14 décembre, le Premier ministre Manuel Valls a appelé "les reponsables politiques de tous bords à construire ensemble quand c'est nécessaire". Notamment dans la lutte contre le chômage.

Mercredi, le sénateur des Républicains et ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a fait part de son intention, sur Europe 1, de se joindre à un "pacte républicain pour l'emploi". Une initiative dont Manuel Valls s'est rapidement félicité sur Twitter. Le même jour, il ajoutait dans les colonnes du Monde que "l'opposition devrait soutenir le gouvernement sur un projet ambitieux". Mais l'union nationale est-elle possible ? Droite et gauche peuvent-elles véritablement travailler ensemble en France ?

Oui, il y a une vraie demande

Au Parlement, Didier Guillaume, sénateur PS de la Drôme, croit en la possibilité d'une alliance. Interrogé par Public Sénat, le président du groupe socialiste au palais Bourbon estime qu'il y a "des possibilités d'avoir des accords entre la droite et la gauche, si on enlève les postures politiciennes, si on enlève le fait que les uns et les autres préparent l'élection présidentielle, sur beaucoup de sujets il y a des possibilités de voter ensemble".

Même son de cloche à droite : interrogé par Le Figaro, Frédéric Lefebvre estime que "les clivages doivent voler en éclats, car le logiciel droite-gauche est mort depuis longtemps". D'après lui, "les coalitions droite-gauche fonctionnent dans 18 des 28 pays de l'Union européenne. Pourquoi pas en France ?"

Pour Fabienne Keller, sénatrice des Républicains dans le Bas-Rhin, l'emploi et l'écologie font partie des quelques sujets qui nécessitent la mobilisation de plusieurs forces politiques pour obtenir un changement substantiel. Contactée par francetv info, elle affirme que "sur des sujets comme l'emploi, il faut des axes stratégiques qui vont au-delà d'une alternance. Il faut construire des consensus plus larges comme le font les Allemands".

Oui, en pratique, ça se fait déjà

Fabienne Keller préfère parler de "convergence" des actions plutôt que d'une vraie coalition. Autrement dit, elle ne se refusera pas à soutenir l'action gouvernementale si besoin. La sénatrice ajoute qu'au niveau local, "il est déjà fréquent qu'il y ait des accords : pour un TGV, pour le développement d'une université, pour des projets économiques... Au niveau national, on est tendus vers l'objectif de la présidentielle. Ce sera le moment d'un grand débat, qui n'aura pas lieu que sur les idées, mais aussi sur la capacité à agir".

D'après François Grosdidier, sénateur des Républicains en Moselle, la formation d'une "coalition", formelle ou non, ne ferait par ailleurs que normaliser une pratique déjà courante au Sénat : au-delà des amendements, "les sénateurs n'ont pas l'habitude de voter contre [les propositions du gouvernement]".

Non, à cause d'un problème institutionnel

Une "vraie" coalition serait toutefois difficile à mettre en place. D'après Jean Chiche, ingénieur de recherches CNRS au Cevipof, la France est un pays qui valorise l'autorité politique. La fragmentation à droite comme à gauche des partis politiques en plusieurs blocs explique selon lui le besoin d'unité que traduisent les résultats du sondage du Parisien.

Néanmoins, gauche et droite "ne peuvent pas s'entendre tant qu'elles ne changent pas les institutions. Pour qu'il puisse y avoir des coalitions en France, il faut que le mode de scrutin change aux élections législatives", et devienne proportionnel, afin de donner plus de pouvoir au Parlement. "Mais les Français ne sont pas prêts à changer les institutions pour accorder moins de droits au président de la République, ce qui est pourtant la condition sine qua non pour se rapprocher [du fonctionnement] des autres démocraties européennes", remarque-t-il.

Non, parce que le frein politique reste trop fort

D'après le sénateur François Grosdidier, au-delà d'être impossible, l'idée d'une coalition n'a cependant pas beaucoup de sens : "Les Français comprendront mieux les accord ponctuels qu'une coalition faite dans la panique." Pour lui, l'idée est avant tout d'éviter un combat PS-FN au second tour des prochaines élections présidentielles. "La volonté d'aller plus loin économiquement, en combattant le taux de chômage et le sentiment d'abandon [avec le gouvernement], c'est la bonne façon de combattre le Front national", fait-il valoir.

Et si Frédéric Lefebvre avance "une centaine de parlementaires à droite" prêts à franchir le pas, le mouvement reste minoritaire. Malgré les quelques moments d'union nationale – la loi sur le renseignement après les attentats de janvier, le vote de l'état d'urgence –, François Grosdidier ne se fait pas trop d'illusions : "Nous sommes prêts à aller avec le gouvernement jusque-là où il veut aller, quand ça va dans le sens de la sécurité et de la compétitivité. Mais on sait que le gouvernement n'ira pas assez loin dans ces domaines, et ça n'interdit pas de préparer l'alternance."

Repost 0
Published by Ricky
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 17:47

Tiers payant généralisé, paquet neutre : le Parlement a adopté définitivement le projet de loi santé

Le texte avait notamment suscité une vive opposition des syndicats de médecins, ainsi que des buralistes.

Le projet de loi santé, proposé par Marisol Touraine, a été définitivement adopté, jeudi 17 décembre. Ce texte instaure des mesures telles que le tiers payant généralisé en 2017, le paquet de cigarettes neutre à partir de mai 2016, ou encore le droit à l'oubli pour les anciens malades du cancer.

Le texte, controversé, avait notamment suscité une vive opposition des syndicats de médecins, ainsi que des buralistes.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a défendu un texte de "lutte contre les inégalités", "contre l'immobilisme et la résignation", face à un baroud d'honneur de la droite qui a une nouvelle fois défendu buralistes et médecins libéraux. Francetv info liste les principales mesures.

Généralisation du tiers payant

La généralisation du tiers payant permettra au patient à partir du 30 novembre 2017 de ne plus avancer les frais de consultation. Cette mesure a été vivement dénoncée par les professionnels du secteur. Ils entendent d'ailleurs continuer à la combattre, y compris par la grève.

La mise en place en mai 2016 des paquets neutres

A partir de mai 2016, les paquets de cigarettes devront afficher des photos d'organes endommagés par le tabac, la marque étant écrite en petits caractères. Les buralistes français ont eux aussi mené des grèves pour protester contre cette mesure.

Un amendement des députés Les Républicains demandant la suppression de la mise en place du paquet neutre avait été rejeté de justesse à l'Assemblée.

L'expérimentation de "salles de shoot"

Elles sont créées à titre expérimental, pour une durée de six ans. Ces "salles de shoot" seront gérées par les professionnels des centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques chez les usagers de drogue (CAARUD) où est autorisée la consommation des substances illicites sous la supervision d'une équipe pluridisciplinaire.

La suppression du délai de réflexion avant une IVG

Si une femme souhaite avorter, il ne sera plus nécessaire d'attendre un délai de réflexion de sept jours. Actuellement, deux consultations médicales sont obligatoires avant l'interruption volontaire de grossesse (IVG), avec un délai de réflexion d'une semaine entre les deux. Ce délai peut cependant être réduit à 48 heures en cas d'urgence, c'est-à-dire lorsque la limite légale de 12 semaines de grossesse approche.

Le "droit à l'oubli" pour les personnes ayant eu un cancer

L'instauration d'un "droit à l'oubli" doit permettre aux anciens malades de souscrire un prêt bancaire ou un contrat d'assurance sans subir de pénalités.

Renforcement de la lutte contre l'anorexie

Les mannequins devront désormais se soumettre au respect d'un indice minimum de masse corporelle (IMC). En revanche, avec l'accord du gouvernement, une mesure introduite en première lecture par l'Assemblée a été supprimée. Elle créait un délit d'incitation à la maigreur excessive visant principalement les sites internet dits "pro-anorexie".

Les actions collectives ouvertes aux victimes de médicaments

Enfin, la loi santé instaure la possibilité pour les victimes de médicaments de se joindre à une action collective introduite par une association agréée. Jusqu'alors, cette procédure n'était permise qu'en matière de consommation.

Repost 1
Published by Ricky
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Zuwala Richard
  • Le blog de Zuwala Richard
  • : Prévention et santé.Insertion de personnes en détresse sociale. Intervenant sur les problèmes d'addictologie.(alcool, drogue) Photographe amateur. Membre du bureau départemental et national fédération UDI de la Somme Vice Président de la Croix Rouge locale de Ham (80)
  • Contact

Recherche

Liens